Mission Lichens
le projet
Évaluer la qualité de l'air en Wallonie
Le projet, piloté par l’UCLouvain, vise à évaluer la qualité de l’air autour de chez vous en utilisant les lichens comme bioindicateurs.

Pour parvenir à cet objectif, nous avons besoin de votre aide pour acquérir le plus de données possible en milieu ouvert (urbain ou agricole). En plus de contribuer à la recherche scientifique, c'est l’occasion d'en apprendre davantage sur la pollution atmosphérique.

Dès que l'ensemble des données seront collectées et traitées, nous pourrons publier une carte de la qualité de l'air de votre environnement proche.

Les lichens
Qu'est-ce qu'un lichen ?
Souvent méconnus du grand public, les lichens sont des organismes indicateurs présents tout autour de nous. Il existe plus de 25 000 espèces à travers le monde, dont un millier recensé en Belgique. Les lichens sont formés par la cohabitation d’un champignon et d’une algue microscopique.

Le champignon constitue la partie dominante du corps du lichen, aussi appelé le thalle. Il assure la nutrition en eau et en sels minéraux captés depuis l’atmosphère (pluie, brouillard, etc.). En contrepartie, l’algue réalise la photosynthèse, produisant l’énergie nécessaire pour la croissance du lichen. Ce type d’association mutuellement bénéfique est appelé symbiose.

Lichens et pollution de l'air
Contrairement aux plantes, les lichens ne possèdent pas de racines. Ils tirent la totalité de leur nourriture de l’air ambiant, ce qui les rend sensibles à la pollution atmosphérique. Cependant, tous les lichens ne sont pas affectés de la même manière par la pollution : un même polluant peut être néfaste pour une espèce et bénéfique pour une autre.

En étudiant les différentes espèces qui poussent sur les arbres, il est possible d’évaluer la qualité de l’air sans recourir à des capteurs chimiques. Du fait de leur croissance lente, les lichens intègrent la pollution sur plusieurs années, faisant d’eux de bons témoins de la qualité de l’air.

Je participe !
Comment participer ?
Si vous souhaitez contribuer au projet d’évaluation de la qualité de l’air de votre environnement proche, voici la démarche à suivre.

Le protocole peut être réalisé toute l’année par un jour sec, l’humidité compliquant grandement la détermination des lichens.

Les lichens sont observés sur les troncs des arbres à l’aide d’une grille (10 cm × 50 cm) composée de 5 mailles de 10 cm². Au total, trois arbres seront échantillonnés.

Le matériel nécessaire est fourni dans un kit d’observation disponible à Scienceinfuse.

Choix du site

Avant toute chose, vous devez choisir votre site d’étude. Celui-ci doit comporter au minimum 3 arbres isolés en milieu ouvert (arbres d'alignement, jardin, parc...). Ces arbres doivent être espacés entre eux de 5 à 20 m.  

Choix des arbres

Afin d’assurer la représentativité de votre échantillonnage, il vous est demandé d’appliquer le protocole sur 3 arbres répondant aux conditions suivantes :
   • Éviter les écorces régulièrement renouvelées (platane, bouleau) ou trop acides (résineux) ;
   • Être bien droits et avoir une circonférence d’au moins 50 cm ;
   • Peu ou pas recouverts de mousse ou de lierre ;
   • Avec les branches les plus basses à au moins 2 m de hauteur.

Observation des lichens

1. Repérez la face nord du tronc et fixez-y la grille verticalement à l’aide de la ficelle. Le bas de la grille doit être placé à 1 m du sol ;
2. Notez l’espèce de l’arbre et mesurez la circonférence du tronc à 1,30 m de hauteur ;
3. Déterminez les différentes espèces de lichen présentes à l’aide de la clé de détermination. Pour chaque espèce, comptez le nombre de mailles de la grille où elle est présente (score entre 0 et 5). Notez vos observations sur la fiche de terrain au fur et à mesure ;
4. Répétez l’opération sur les autres faces de l’arbre (est, sud, ouest).

C'est parti : saisie des données
Encodez vos observations facilement en cliquant à droite :


Une fois encodées, vos données seront traitées par notre équipe.

Besoin d'aide dans l'identification des lichens ?
Nous travaillons actuellement sur une clé d’identification en ligne.

En attendant, vous pouvez télécharger la clé Lichens GO! ici.

Résultats
Quelle qualité de l'air en Wallonie ?
Grâce aux données collectées, il est possible de calculer des indices de la qualité de l’air pour chaque site échantillonné. Ces différents indices permettent la réalisation d’une carte de la qualité de l’air de votre environnement proche. Plus nous aurons de données à notre disposition, plus cette carte sera précise !

Dans 5 ans, nous pourrons collecter des données sur des sites déjà échantillonnés afin d’observer l’évolution des lichens (et de la qualité de l’air) dans le temps !

Vos données encodées seront publiées prochainement.